Ibn Rushd Fund for Freedom of Thought

Le Prix Ibn Rushd va à AMAN - La coalition pour l'intégrité et la responsabilité

L'Ibn Rushd Fund pour la Liberté de Pensée est ravi d'annoncer la création de la Coalition pour la Responsabilité et l'Intégrité AMAN - Transparency Palestine en tant que lauréat du 18ème Prix Ibn Rushd. La cérémonie de remise du prix aura lieu à Berlin, en Allemagne, le 1er décembre 2017.


La corruption est un crime répandu avec des conséquences dévastatrices et mine la confiance des citoyens dans leur gouvernement. La frustration et la colère des citoyens, obligés de regarder les dirigeants politiques s'enrichir aux dépens du grand public et de leur avenir, provoquent des troubles politiques. L'abus des mandats politiques pour s'enrichir constitue donc une menace pour le développement économique et social d'un pays. Dans le même temps, les forces extrémistes politico-religieuses utilisent cette situation pour augmenter leur pouvoir et semer les troubles sous forme de terrorisme dans d'autres pays également.

 

Le prix Ibn Rushd 2017 a donc demandé :

Une personne (physique ou morale) ou une institution qui a apporté une contribution exceptionnelle à la lutte contre la corruption. Les succès de cet engagement doivent être appréciables et universellement évaluables pour la société en question.

 

La Coalition pour l'Intégrité et la Responsabilité AMAN (Opens external link in new windowhttps://www.aman-palestine.org/en), fondée en Palestine en 2000, se distingue parmi les organisations qui luttent contre la corruption dans le monde arabe. Au cours de ses 17 années d'activité, de nombreux cas de corruption ont été portés à la connaissance du public - dans tous les secteurs, de l'énergie et des télécommunications aux services de santé et services sociaux en passant par la circulation et l'infrastructure. AMAN tient toutes les autorités responsables et écrit des rapports impartiaux sur leur performance. Elle a également créé des réseaux qui aident différentes organisations à se connecter et à se soutenir mutuellement dans leur lutte contre la corruption, notamment : les parlementaires contre la corruption, les jeunes et les femmes contre la corruption, les universitaires et les chercheurs contre la corruption. AMAN publie des rapports, des fiches d'information et des études sur l'abus de pouvoir, le gaspillage de fonds publics et la corruption lors de la nomination à une fonction publique. Elle a également fondé le « Forum civil pour la promotion de la bonne gouvernance dans le secteur de la sécurité », une alliance d'organisations de la société civile qui se concentre sur le contrôle de l'appareil de sécurité. Aujourd'hui, AMAN dirige un mouvement civil engagé à surveiller les autorités exécutives du gouvernement palestinien.

«La fondation d'une organisation qui s'efforce de défendre les valeurs d'intégrité et de transparence [dans les conditions politiques et sociales les plus difficiles en Palestine] est directement liée à l'engagement civique qui est le plus important pour l'avenir du peuple palestinien»", a déclaré un membre du jury.

AMAN organise des conférences, des ateliers, des séminaires et des conventions dans le pays et à l'étranger, et conseille d'autres organisations dans la mise en œuvre de leurs méthodes. En 2006, AMAN a été reconnue par Transparency International et a depuis contribué au développement de stratégies régionales de lutte contre la corruption.

 

Le jury du Prix Ibn Rushd était composé des membres suivants : Atta el-Battahani (Soudan), Ahlem Belhadj (Tunisie), Hassan Nafaa (Égypte), Natacha Sarkis (Liban).

Voir:

Opens internal link in current windowhttp://www.ibn-rushd.org/typo3/cms/en/awards/2017-fighting-corruption/membersjury2017/

Pour assister à la cérémonie de remise des prix, veuillez-vous inscrire: https://tinyurl.com/IRF2017award

  

 

Pour l'attribution du 18ème Prix Ibn Rushd de la Libre Pensée, l'Ibn Rushd Fund a continué à mettre en pratique les principes de la démocratie de base établis depuis sa fondation:

Au début d'une année, les membres du Fonds Ibn Rushd choisissent un thème pour le prix parmi une liste de thèmes élaborée par les conseils d'administration et les conseils consultatifs. Après la notification officielle du thème en avril, toute personne intéressée peut désigner un candidat. Entre-temps, le fonds choisit un jury composé de 4 à 5 experts en correspondance avec le thème, si possible de cinq pays arabes et comprenant au moins deux femmes. Le jury est honoraire et indépendant. Le résultat est tiré de la somme des points donnés pour chacune des catégories spécifiées par le jury.

Depuis 1998, l'Ibn Rushd Fund a cherché à distinguer les personnes ou les organisations qui ont apporté une contribution significative à la libre pensée dans le monde arabe avec son prix.


La remise des prix ainsi que le prix de 2500 € sont exclusivement financés par les cotisations et les contributions des membres du Fonds Ibn Rushd.