Ibn Rushd Fund for Freedom of Thought

Concours

Le prix Ibn Rushd 2010 sera attribué à un blogueur Web qui enrichit et fait avancer le débat public

La contribution de l'Internet à modifier la communication de masse ne peut être évaluée que difficilement dans son ensemble. Les médias de la presse, de la radio et de la télévision, qui, dans le monde arabe, sont généralement placés sous la régie de l'État, n'offrent pas d'espaces suffisants pour un débat ouvert et public sur des thèmes sujets à controverse. Aussi la liberté de discuter de sujets politiques et sociaux offerte par le média difficilement contrôlable qu'est Internet, revêt-il une importance non négligeable pour les sociétés arabes. Nombre de sujets actuellement discutés sur près de 40 000 plates-formes Web et forums de discussion arabes sont tabous dans l'espace public réel mais font l'objet de débats dans l'espace virtuel. En dépit de la résistance organisée par de nombreux gouvernements sous la forme de surveillance, d'intimidation voire même d'emprisonnements, Internet devient un support essentiel permettant aux espaces publics arabes de s'étendre et de se recréer : un nouvel espace transnational pour la société civile du monde arabe voit le jour, un espace qui rend publiques des discussions jusqu'alors privées.

Ce nouveau support a sans aucun doute une influence considérable sur les valeurs et les conceptions qui caractérisent fondamentalement les sociétés arabes et islamiques.

En choisissant comme thème "Internet" pour le Prix Ibn Rushd 2010, le Fonds Ibn Rushd souhaite attirer l'attention sur l'action de quelques blogueurs en faveur de la liberté d'expression, mais aussi renforcer la position et l'importance d'Internet comme plate-forme de débat public et ainsi contribuer à ce que le débat public jusqu'alors virtuel soit transposé un jour dans le monde réel.

Le Prix Ibn Rushd 2010 sera attribué à :
un blogueur Web, une personne (physique ou morale) qui, par la propagation de ses contenus ou la mise à disposition d'une plate-forme Internet, enrichit sensiblement le débat ouvert sur des thématiques socio-politiques du point de vue de la liberté d'expression et fait ainsi avancer le débat public.

Un jury d'experts indépendant choisira parmi les propositions reçues le gagnant du prix Ibn Rushd 2010. Chacun peut proposer un candidat (sauf sa propre personne). Le candidat/la candidate doit avoir une action directe au sein du monde arabe.
Cette année, pour la première fois, une limite d'âge a été fixée à 40 ans pour les candidats.

Merci d'envoyer votre proposition par lettre, e-mail ou fax à notre adresse indiquée ci-dessous. Joignez-y une explication et si possible, un bref CV du candidat/de la candidate. Les candidats/candidates peuvent être désigné(e)s jusqu'au 31 mai 2010.

La récompense de ce prix avant tout symbolique est fixée à 2 500 euros. Le prix est financé exclusivement par les contributions et les dons des membres du Fonds Ibn Rushd. Voir : Awards